Le côlon irritable peut-il provoquer le mal de dos ?

par Dezat Bien-être
0 commentaire 88 vues
Symptôme côlon irritable mal de dos : est-ce possible ?

Le côlon est un organe qui se trouve dans l’appareil digestif entre l’intestin grêle et le rectum. Celui-ci peut être affecté par diverses maladies, dont la colopathie fonctionnelle. Encore connu sous le nom de côlon irritable, ce trouble entraîne chez la victime des douleurs abdominales, des nausées, des ballonnements, etc. Toutefois, certains patients qui souffrent de ce syndrome affirment ressentir également des douleurs dans le dos. Le syndrome du côlon irritable est-il à l’origine des maux de dos ? Découvrez dans cet article si le mal de dos est un symptôme du côlon irritable.

Qu’est-ce que le côlon irritable ?

Le syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle ou encore colopathie spasmodique se présente comme un trouble intestinal chronique. Il est très fréquent et occasionne chez le patient la constipation, des diarrhées, des douleurs abdominales ou des ballonnements. Il peut être aussi suivi d’autres symptômes tels que la fatigue, les douleurs diffuses ou les maux de tête. Le côlon irritable touche près de 5 % de la population en France. S’il est connu comme une affection sans gravité, son aspect chronique et ses douleurs répétitives entraînent toutefois une baisse de la qualité de vie du patient.

Les personnes les plus affectées par ce trouble sont les femmes et les individus qui présentent des troubles de l’anxiété. En effet, le syndrome du côlon irritable touche 2 fois plus les femmes que les hommes. Le diagnostic de la maladie se fait généralement entre 30 et 40 ans. Bien que ce soit rare, cette maladie peut également apparaître chez les jeunes et les plus petits.

Quels sont les facteurs de risque du côlon irritable ?

Les origines et les causes du côlon irritable ne sont pas précisément connues du public. Cependant, certains facteurs sont connus pour favoriser sa manifestation. Au nombre d’entre eux figurent l’anxiété, le stress, une mauvaise routine alimentaire ou une infection intestinale.

Le mécanisme d’apparition du syndrome du côlon irritable est dû à différents éléments :

  • Des troubles qui affectent l’équilibre du microbiote ou flore intestinale.
  • Une sensibilité intestinale. Le patient souffre sérieusement de troubles comme les maux de ventre ou les ballonnements ;
  • Un trouble de la motricité intestinale. Les intestins souffrent de fortes contractions qui engendrent la diarrhée ou de faibles contractions qui entraînent la constipation.

Symptôme côlon irritable mal de dos

Quels sont les symptômes du côlon irritable ?

L’une des meilleures manières d’identifier un trouble comme le syndrome du côlon irritable est de faire attention aux signes. Il faut savoir que les principaux symptômes de cette affection concernent évidemment la sphère digestive. Les signes les plus fréquents sont les maux de ventre dans l’abdomen après avoir mangé, les ballonnements pouvant entraîner un gonflement du ventre et provoquer des douleurs atroces. Vous avez également les troubles du transit qui englobent la diarrhée ou la constipation, avec possibilité d’alternance.

Par ailleurs, les douleurs abdominales peuvent être suivies chez certains patients de symptômes indirects. Les plus courants parmi ces derniers sont les maux de tête, les nausées, les troubles du sommeil, les aigreurs d’estomac ainsi que les douleurs lombaires, soit le bas du dos. Si les effets du côlon irritable peuvent influer sur la santé du dos, c’est en raison du lien mécanique et neurologique entre cet organe et les vertèbres lombaires. Il n’est donc pas étonnant qu’une personne qui souffre du côlon irritable présente des maux de dos.  

Quel traitement pour le côlon irritable ?

Lorsque le syndrome du côlon irritable se manifeste, le patient peut adopter différents traitements pour soulager les symptômes. L’approche idéale en cas de manifestation des principaux symptômes de la pathologie est de se rapprocher de son médecin pour recevoir des préconisations.

Si les maux de dos se manifestent et deviennent insupportables, le patient peut recourir au Chi Nei Tsang pour travailler les organes dans les viscères et soulager les douleurs. Une séance de sophrologie peut aussi être bénéfique pour atténuer les symptômes du côlon irritable qui influent sur la qualité de vie.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Vous pourriez aussi lire ceci

Laissez un commentaire