Névrite vestibulaire : cause, symptômes, traitements

par Dezat Bien-être
0 commentaire 785 vues
Névrite vestibulaire : cause, symptômes, traitements

La névrite vestibulaire se définit cliniquement comme un déficit vestibulaire brusque et soudain. Autrement dit, la névrite vestibulaire se manifeste par des vertiges brusques auxquels sont associés des épisodes de nausées ou de vomissements. Elle constitue l’une des causes de consultation en urgence et peut toucher aussi bien l’enfant, l’adolescent que l’adulte. Quelles sont les causes de cette maladie ? Comment se manifeste-t-elle ? Quels sont les traitements possibles ? Focus !

Quelles sont les causes d’une névrite vestibulaire ?

Deuxième cause de crise pour les vertiges périphériques, l’origine de la névrite vestibulaire s’avère non assez élucidée. Toutefois, plusieurs voix s’accordent sur une origine virale de la neuronite vestibulaire. En effet, la névrite vestibulaire serait due à l’infection de l’oreille interne par un virus. Ce dernier entraîne donc l’inflammation du nerf vestibulaire qui cesse de fonctionner, occasionnant ainsi les troubles associés à cette pathologie. Cette hypothèse est souvent vérifiée par des examens cliniques ou par les informations fournies par le patient lors de la consultation.

Un autre facteur responsable de la névrite vestibulaire s’avère une mauvaise circulation sanguine. En effet, un dysfonctionnement des vaisseaux qui conduisent le sang dans l’oreille interne peut entraîner, et ceci dans de rares cas, un dysfonctionnement du canal vestibulaire.

Comment se manifeste la névrite vestibulaire ?

Les principaux symptômes ou signes qui font penser à la manifestation d’une névrite vestibulaire sont :

  • les vertiges ;
  • la perte d’équilibre brusque ;
  • les nausées ;
  • les vomissements.

Il faut remarquer que contrairement aux autres types de vertiges et à l’hyperacousie, surtout le vertige central, les vertiges vestibulaires ne s’accompagnent pas de perte d’audition ou d’acouphènes. Ce qui constitue l’une des caractéristiques essentielles pour poser le diagnostic de la névrite vestibulaire.

Comment traiter une névrite vestibulaire ?

Comment traiter une névrite vestibulaire ?

Afin de poser le diagnostic de la névrite vestibulaire, vous devez consulter un médecin ou un spécialiste ORL afin de vérifier la santé de votre système vestibulaire. Une fois le diagnostic de la névrite vestibulaire établi, un traitement adéquat sera proposé. Ce dernier consiste dans un premier à traiter les symptômes puis à éliminer la cause du mal. Ainsi, le traitement de la névrite vestibulaire est composé de médicaments anti-nauséeux, de corticoïdes et d’antiviraux destinés à éliminer le virus.

En dehors des traitements médicamenteux, une rééducation peut s’imposer dans les cas les plus avancés afin de corriger les vertiges, les troubles de l’équilibre et d’assurer le bien-être du patient. Lors de ces séances de rééducation vestibulaires, le patient installé dans un fauteuil rotatoire ou sur une plateforme tournante. Il est alors soumis à une forte rotation avant d’être arrêté. Le malade atteint de la névrite vestibulaire, doit alors fixer un point et se maintenir en équilibre sans tomber.

Une autre méthode de rééducation vestibulaire consiste à mettre le patient dans une salle sombre dans laquelle il doit suivre du regard un signal lumineux et avancer sans perdre l’équilibre. La rééducation vestibulaire peut durer entre 4 et 6 semaines.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Vous pourriez aussi lire ceci

Laissez un commentaire