Hémorroïdes externes : Quels sont les traitements sans ordonnances ?

par Dezat Bien-être
0 commentaire 606 vues
Traitement hémorroïdes externes sans ordonnance

Avez-vous souvent des crises d’hémorroïdes externes ? Si c’est le cas, rassurez-vous. Selon une étude récente, environ 50% des personnes de plus de 50 ans ont développé au moins une fois une crise d’hémorroïdes. Mais quelles sont les causes de cette affection ? Quels sont les traitements possibles et sans ordonnance disponibles ? La réponse à ces questions dans la suite de cet article.

Hémorroïdes : Qu’est-ce que c’est ?

Sur le plan morphologique ou physiologique, tout le monde possède, au niveau de la zone rectale, un groupe de vaisseaux sanguins. Ce sont les veines rectales ou veines hémorroïdaires. Organisées en paquet, ces veines anales, rectales ou hémorroïdaires se situent à deux endroits précis :

  • vers l’extérieur de l’anus, entre la membrane anale et le sphincter : ce sont les veines hémorroïdaires externes ;
  • et un peu plus vers l’intérieur : les veines rectales internes.

Mais, lorsque ces veines rectales ou hémorroïdaires se dilatent, se gonflent ou se relâchent, elles forment une boule qui entraîne des douleurs, des brûlures et autres gênes. Ce sont les crises hémorroïdaires qui affectent sérieusement le bien-être de ceux qui en souffrent.

Ainsi, les hémorroïdes, sur le plan pathologique, sont les résultats du relâchement ou le la dilatation des lacs vasculaires ou des veines hémorroïdaires situées autour de l’anus. Lorsque la crise touche les veines internes, on parlera d’hémorroïdes internes. Dans le cas de la dilatation des lacs vasculaires externes, il s’agira d’une crise d’hémorroïdes externes.

Quelles sont les causes d’une crise hémorroïdes ?

Quelles sont les causes d’une crise hémorroïdes ?

Plusieurs facteurs sont responsables de l’apparition d’une crise d’hémorroïdes. En effet, la pratique de certains sports comme le vélo, la marche prolongée, l’équitation peuvent entraîner l’apparition des hémorroïdes. En dehors du sport, le fait de soulever des charges lourdes, la grossesse chez les femmes, la position assise sur une longue période, la constipation, sont également des facteurs qui peuvent causer des crises d’hémorroïdes externes ou internes.

Ces crises d’hémorroïdes, si elles sont externes, se manifestent le plus souvent par des douleurs au niveau de l’anus. Ces douleurs peuvent s’accompagner de saignements dans les selles. Les saignements peuvent être visibles ou non. Un autre symptôme des hémorroïdes est l’apparition des boules hémorroïdaires hors de l’anus. C’est le prolapsus hémorroïdaire.

Quels sont les traitements pour soulager une crise hémorroïdaire ?

Plusieurs traitements sont disponibles pour soulager ou traiter les hémorroïdes lorsqu’elles deviennent pathologiques. Au nombre de ces traitements et en fonction du degré de gravité de la crise, nous avons :

  • les crèmes,
  • les médicaments ;
  • les ligatures ;
  • l’injection sclérosante ;
  • l’opération chirurgicale.

En ce qui concerne les crèmes rectales anti-hémorroïdaires, elles sont utilisées en cas d’hémorroïdes externes ou de prolapsus hémorroïdaires. En cas d’hémorroïdes internes, ces crèmes sont vendues avec des canules.

Les médicaments anti-hémorroïdaires quant à eux sont destinés à soulager la douleur et à réduire l’inflammation. De ce fait, ils contiennent le plus souvent des antalgiques ainsi que des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). La plupart des médicaments contre les hémorroïdes sont disponibles en pharmacie sans ordonnance.

Quels sont les traitements pour soulager une crise hémorroïdaire ?

Au nombre des traitements sans ordonnance contre les hémorroïdes, nous pouvons citer de façon non exhaustive :

  • les traitements locaux avec anesthésiques et corticoïdes : DELIPROCT, ULTRAPROCT ;
  • les traitements locaux avec anesthésiques et sans corticoïdes : RECTOQUOTANE, TITANOREÏNE LIDOCAÏNE, TRONATHANE ;
  • les traitements locaux sans anesthésiques et sans corticoïdes : AVENOC suppositoire ou crème, TITANOREÏNE suppositoire ou crème ;
  • les traitements anti-hémorroïdaires par voie orale : CYCLO 3 FORT, DAFLON, DIOSMINE, DIOVENOR, EUDION, GINKOR FORT, RHEOFLUX, VENACLAR, etc.

Bien que ces divers traitements soient disponibles en pharmacie sans ordonnance, les crises hémorroïdaires ne doivent pas être prises à la légère. Lorsqu’elle dépasse quelques jours, vous devez consulter un professionnel de la santé, un médecin, afin d’évaluer l’état de la pathologie. Ceci permet à ce dernier de définir la conduite adéquate à tenir.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Vous pourriez aussi lire ceci

Laissez un commentaire